• Open Office quelques petits trucs

    Qui suis-je ?

    Voilà quelques années, en fait depuis 2002, que je travaille sur Open Office.

    Il se trouve que j'ai fait partie des premiers testeurs ( et formateurs ) de cette suite bureautique au sein de mon organisation professionnelle.

    Open Office quelques petits tucs

    La Direction générale des Douane et Droits Indirects a en effet pris le parti de se détourner peu à peu de l'hégémonie de Microsoft, ce environ deux ans après la naissance du projet Open Office. Nous avons été suivis par la gendarmerie, l'armée et la plupart des services publics ont suivi ce tournant stratégique.

    Ainsi , Sun le 13 Octobre 2000, a choisi de mettre à disposition d'une communauté de programmeurs indépendants et utopiques le code source de sa suite Star Office. Cette suite trop méconnue alors du fait du quasi-monopole de Microsoft sur le marché, vivotait avec de très faibles part de marché. Le produit que j'ai eu l'occasion de tester a pourtant une qualité très approchante de celle de Microsoft même si son ergonomie est un peu différente. Mais voilà quand plus de 90% des pc sont sous système Windows, il est clair de Microsoft en profite pour imposer la présence de ses produits sur tous les pc sur lesquels il s'affiche...

    Sun pourtant n'est pas un inconnu dans le monde informatique. Qui n'a jamais intendu parler de Java? Le fameux programme qui permet de faire tourner une infinité de jeux et d'autres programmes... Microsoft a bien tenté de museler Sun à grand coup de procés avant d'être contraint de faire une place sur ses systèmes au Java de Sun. Toutefois, Sun n'avait encore jamais été reconnu par le grand public pour ses outils bureautiques.

    Open Office quelques petits tucs

    Par son coup de théatre de 2000, Sun a immédiatement attiré la lumière sur ce qui allait devenir une vraie concurrence à la suite Office de Microsoft, soit Open Office.

    Le pari consistant pour Sun de voir vivre une suite parallèle et non concurrente à Star Office, dénommée Open Office totalement gratuite. Longtemps dans le magma des outils bureautiques peu usités, Sun attaquait Microsoft sur son terrain bureautique. Après avoir souri du haut de son trône d'orgueil, Microsoft a réalisé que cette suite gratuite risquait de lui faire perdre une clientèle et tenta d'arguer la violation de plus de deux cents brevets en justice... mais la mauvaise publicité de cette annonce ayant créé un schisme parmi le public, la firme de Redmond a renoncé à la voie judiciaire pour préparer dans sa mouture Office 2007, des conversions de documents capables de prendre en charge les standards de Sar Office/Open Office....

    Et Microsoft qui quelques années avant souriait de l'apparition d'Open Office fondé sur un esprit communautaire de libre échange, venait de lui donner malgré lui ses lettres de noblesse en lui donnant une place dans ses propres standards d'enregistrement de document. Sun avait gagné son pari.

    La suite de Microsoft de fait a perdu beaucoup de part de marché. Les monde étudiants, familliaux et administratifs se sont détournés d'Office pour Open Office. Sans doute le privé est touojours enclin à se tourner vers Microsoft, mais la tendance est à la baisse et Open est de plus en plus reconnu par chacun.

    Pour nos administrations, la suite Open Office s'inscrit directement comme la preuve que les enjeux économiques sont au coeur de l'Etat, quoiqu'on en dise, depuis pas mal d'années. Ainsi, l'achat d'une licence bureautique sous Microsoft se monte aux environs d'une centaine d'euros. Je vous laisse faire le compte du coût pour 20 000 agents ... tandis qu'Open Office reste gratuit.

    Bien sûr, l'argument de la stabilité, voire d'une certaine lenteur d'exécution sont au coeur des défauts que l'on peut opposer à Open Office face au géant Microsoft et à ses outils. Je ne le conteste pas mais je fais l'observation simple qu'au fil du temps la suite Open Office s'est améliorée, en s'affirmant de plus en plus fiable. La lenteur étant un écueil relatif car elle reste toujours fonction de la typologie des documents et de leurs contenus nécessitant plus ou moins de calculs.

    Il reste toujours évident qu'un document contenant de nombreuses photos, comme le rafraîchissement de beaucoup d'opérations peut s'avérer long à s'ouvrir ou à s'enregistrer. Il n'en demeure pas moins que pour la plupart des utilisateurs, un outil comme Open Office est largement suffisant.

    De même, si vous êtes un peu curieux, Open Office peut vous procurer des défis permanents qui vous permettront d'amener cet outil au delà de votre imagination première. Il vous faudra un peu de logique, de la patience, beaucoup d'essais et vous ferez d'Open ce que vous voudrez (ou presque).

    Si vous êtes un simple utilisateur, les nombreux paramétrages des fenêtres d'Open vous offriront des possibilités tout aussi étendues que celles proposées nativement par Microsoft Office et parfois même plus.

    Pour un expert, bien que je ne conteste pas la puissance d'Access, d'Excel ou de Word, l'usage d'Open (avec hélas la modestie de ses assistants ) vous permettra d'aller bien plus loin dans vos connaissances personnelles et d'emmener cet outil couplé parfois avec d'autres au delà de toutes limites. Si vous voulez apprendre à maîtriser votre Open, en cherchant un peu, vous irez plus loin dans votre appréhension des techniques informatiques.

    Si vous étiez fan du vba, des appels de shell, etc... vous connaîtrez une phase de brouillard car il faudra tout redécouvrir à la mode Sun. Mais vos efforts vous enrichiront et le résultat ne vous décevra pas.

    Tant par passion que dans un but professionnel, j'ai dû réadapter de nombreux outils en vba réalisés essentiellement sur la base d'Excel, voire de Word ou  d'Access en les migrant sur Open. Oui j'ai souffert et pour m'aider j'ai trouvé la communauté Open Office très active. Et puis peu à peu j'ai appris à voler de mes propres ailes et je ne compte plus les dizaines de projets que j'ai menés pour mon organisation et que je continue de mener d'ailleurs au sein de mes fonctions actuelles ou à tit're personnel. Je peux l'affirmer Open ne m'a jamais déçu.

    Je profite de ce blog, pour tenter de mettre à plat mes connaissances au fil de mes idées.

    Un grand philosophe ( http://www.bellamyjc.org/) a pour adage "la connaissance s'accroît quand on la partage", je souscris à cette idée.

    Si ces articles peuvent rendre service à quelques uns, alors cela siginifiera pour moi que je n'ai pas perdu mon temps et qu'à mon tour, j'ai su ajouter ma petite brique au grand temple de la Connaissance partagée.